Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juillet 2021 7 25 /07 /juillet /2021 22:10

Photos en complement

Peu de volontaires, 5 randonneurs pour cette sortie Comtoise ...

Hélas, une fois de plus, les absents ont toujours torts.

 Un itinéraire aux multiples facettes, historique d'abord, avec les vestiges de Château-Vilain et du village de Richebourg.

Karstique ensuite avec d'une part un insolite chaos rocheux dominé par les colonnes de pierre baptisées: "les commères" par les gens du pays, et d'autre part les spectaculaires pertes de l' Ain, dont les eaux disparaissent dans un chaos d'un autre genre avant de resurgir à la sortie d'un étroit défilé à quelques km de sa source.

Après avoir traversé le village de Sirod l'Ain s'engouffre dans une gorge étroite, parfois limité à 2m de largeur pour 12 à 15m de profondeur dans laquelle par basses eaux, la rivière semble disparaître.

A l'inverse, par fortes eaux, celles-ci emplissent la gorge et donnent naissance à une cascade en aval.

Là, nous avons repris les voitures pour un déplacement de 12 km en direction du village des planches en Montagne pour se garer au parking du grand pont.

  Au grand pont, la vue plonge de 47 m de haut sur la Saine, la rivière coule dans un canyon large de 5m, trois belvédères aménagés permettent de profiter du spectacle des eaux tourbillonnantes et bouillonnantes d'écume, le dernier se situant au niveau de la plus grande cascade chutant dans le canyon comme dans un entonnoir, ici la Saine a creusées une séries de grosses cuves ou marmites de Géant.

 La Saine ne joue pas les Parisiennes, sauvage et tumultueuse, elle est le tout premier affluent de l'Ain.

La Saine surgit du trou de Balme son origine est souterraine et tout son parcours trace l'histoire de l'eau à travers la roche.

A Foncine-le-Bas, nous avons emprunter la voix de l'ancien Tram qui longe les gorges de Malvaux et les eaux de la Saine, un cheminement qui passe par le tunnel de Malvaux ( 180 m de long) pour déboucher sur le viaduc situé au pied de la cascade du bief de le Ruine.

 Ce ruisseau sort en effet d'un lac souterrain dont-il surgit comme un "trop plein" en une longue chute verticale.

Le retour aux voitures s'est effectué le long de la Saine et de nouveau les gorges de la Langouette.

Cordialement, Georges R.

D'autres photos dans le dossier Liens, merci Marie-Thé et JP B.

Partager cet article
Repost0

commentaires